Accueil > SOFT, CD & DVD
Version imprimable Facebook Twitter

Emissions très spéciales chez FilmoTV

Trois émissions très spéciales sont mises en valeur chez FilmoTV : Le Salon spécial Pasolini ; Le bistro de l’horreur spécial « Alien Pop » et  Une Carte postale spécial Danemark.


Le Salon : Spécial Pier Paolo Pasolini
FilmoTV met à l’honneur celui qui, poète et révolutionnaire, apparaît certes comme une personnalité composite et complexe de l’Italie mais aussi comme un cinéaste majeur.
Natif du nord du pays, PPP fuit sa région du Frioul suite à un scandale homosexuel, et vient s’installer à Rome. Son attitude et ses revendications en font un personnage hors norme et recherché, à la fois intellectuel reconnu et transgressif. Il sera assassiné en 1975 dans des conditions sordides qui demeurent encore mystérieuses.
Dans le cadre du Salon de FilmoTV, Laurent Bourdon, Denis Parent et Didier Philippe-Gérard reviennent sur 6 des films qu’il a réalisés ou auquel il a été associé :
. Accatone (1961) est le nom du héros, littéralement « mendigot ». Il constitue le premier film de Pasolini, Sergio Citti en a écrit le scenario.
. Enquête sur la sexualité (1964) est un documentaire cinéma sur la sexualité des italiens sous forme de micro-trottoir. Les questions alternent avec des séquences entre Pasolini, le romancier Alberto Moravia et Cesare Musatti, le père de la psychiatrie en Italie. A ne pas manquer : une apparition d’Antonella Lualdi !
. Des oiseaux petits et grands (1966) est une quasi-comédie avec le Fernandel italien, Toto, sur une musique d’Ennio Morricone. Et le célèbre générique chanté !
. Œdipe Roi (1967) met en scène un des mythes les plus ancestraux, l’inceste et le parricide.
. Médée (1969) avec Maria Callas dans le rôle principal, le seul qu’elle ait tenu au cinéma. Une femme à la jalousie, la colère et la vengeance d’une extrême cruauté. Face à elle, Laurent Terzieff dans le rôle du Centaure.
. Ostia (1970) marque un tragique concours de circonstance, puisque la plage des Romains qui donne son titre au film est également le lieu où Pier Paolo Pasolini sera retrouvé sauvagement assassiné 5 ans plus tard. Un film écrit par Pasolini et réalisé par son acolyte de toujours Sergio Citti.


Bistro de l’horreur : Alien Pop
Quand il est question de menaces, les aliens, OVNI ou autres substances étranges ne sont jamais bien loin dans le cinéma. Le trio du bistro propose une sélection haute en couleurs et effets spéciaux :
. Crawlspace de Justin Dix (2012) ou les aventures d’une équipe du SWAT enquêtant sur des phénomènes pour le moins étranges.
. Bataille au-delà des étoiles de Kinji Fukasaku (1968) est un space-opera japano-américain, une combinaison rare à Hollywood. Les créatures extra-terrestres y sont jouées par des enfants en costumes pour un film, à l’époque, interdit aux moins de 13 ans.
. The astouding she monster de Ronald Aschcoft (1957) : inédit en France, le film fait partie de la multitude de films à micro budget tournés entre 1950 et 1960 aux USA. Le réalisateur n’est autre que l’assistant d’Ed Wood dont la marque est visible à travers les actrices névrotiques, des dialogues absurdes et une voix off improbable.
. Battlefield Hearth de Roger Christian (2000) co-produit par John Travolta qui y campe le rôle d’un alien rasta. Le film est tiré du roman de Ron Hubbard, fondateur de l’église de scientologie. Les personnages y sont grands, massifs, surpuissants et…disons, surprenants ?
. Creation of the humanoïds de Wesley Barry (1962) ou la métaphysique s’inspire du théâtre. Il y est question de la rivalité entre les humains et les robots qui prennent de plus en plus de place dans la société… Une découverte !
. Alerte dans le Cosmos de George McCowan (1979) adapte un roman de H.G. Wells (« The shape of things to come »). Dans ce space-opera kitsch - dans sa représentation entre autres des robots façon boite de conserve – une colonie humaine vivant sur la Lune est menacée quand un vaisseau s’y écrase. A l’affiche : Jack Palance dans le rôle du méchant !
. Laserblast de Michael Rae (1978) retrace la guerre que se livrent deux races d’extra-terrestres sur Terre. Ils y oublient une arme récupérée par un adolescent… qui va tout détruire.
. Spaceship de David Hewlett (2014) est un film canadien. Un groupe de hackers arrivent dans un vaisseau perdu dans l’espace pour rebooter l’ordinateur central. Pas d’extra-terrestre ni de créatures mais la dernière évolution de la menace humaine… l’intelligence artificielle !


Carte postale du Danemark
Le pays d’Andersen ou de Kierkegaard, mais aussi, pour FilmoTV, du cinéma : Laurent Bourdon braque les projecteurs sur un paysage cinématographique qui attire de nouveau l’attention depuis la fin des années 90 après quelques décennies moins riches. Au programme :
. Anti-Christ de Lars von Trier (2009) dans lequel Willem Dafoe et Charlotte Gainsbourg perdent leur enfant et tentent de se reconstruire.
. Valhalla Rising, le guerrier silencieux de Nicolas Winding Refn (2010). Mads Mikkelsen y campe un guerrier sauvage, borgne et aveuglé par la haine… un rôle muet pour un film de science-fiction avec les légendes vikings en toile de fond.
. Revenge de Susan Bier (2011) repart avec le Golden Globe et l’Oscar du meilleur film étranger. La réalisatrice représente une des figures de proue les plus représentatives du cinéma psychologique danois, avec pour thèmes de prédilection, les couples et la famille.
. Reconstruction de Christoffer Boe (2003) ou comment un coup de foudre tourne au cauchemar. Un premier film grâce auquel le réalisateur décroche la Caméra d’Or au Festival de Cannes.
. Soap de Pernille Fischer Christensen (2008) raconte comment Charlotte se rapproche de Véronica, transsexuelle prostituée. Le film, doublement récompensé à Berlin, se décompose en épisodes à la manière des soap-operas dont Véronica raffole.
. Princesse d’Anders Morgenthaler (2006) mêle personnages réels et séquences d’animation (plutôt réservées aux adultes). Il raconte l’histoire d’un missionnaire cherchant à venger sa sœur, ex-star du porno baptisée… Princesse.
. Echo d’Anders Morgenthaler (2007) met en scène une parenthèse entre un père et son fils dont il vient de perdre la garde. Le tête à tête filial réserve quelques surprises.
. Les soldats de l’ombre d’Ole Christian Madsen (2009) est inspiré de faits réels. Copenhague, 1944 – Deux résistants sont chargés d’éliminer les informateurs danois qui ont trahis le pays. Avec Mads Mikkelsen.

Emissions à retrouver gratuitement sur FilmoMag.

mercredi 14 juin 2017
0 1 2 3 4 5
Nouveau commentaire :
SQ 250-300
Les rubriques