Accueil > AU FIL DU WEB
Version imprimable Facebook Twitter

Avec BazamPay, Bazam sécurise les transactions entre particuliers

Parce qu'aujourd'hui 43 %* des transactions entre particuliers sont annulées à cause d’un manque de fiabilité au moment du paiement, Bazam lance BazamPay. Rendez-vous non honorés, défaut de paiement ou négociation des tarifs devraient bientôt être de l'histoire ancienne.

Que ce soit pour des raisons environnementales ou économiques, la revente entre particuliers séduit 61 % des Français. Parmi eux, les 18-34 ans en sont les plus friands : ils sont 75 % à se servir des sites Internet dédiés pour revendre des objets en tout genre. Cependant, 43 % des vendeurs ont dû annuler ou retarder leurs transactions du fait d’un problème de fiabilité de l’acheteur ou du vendeur. Pour quelles raisons ? Dans 20 % des cas l’acheteur ne répondait plus, dans 19 % l’acheteur ne s’est pas présenté, dans 10 % des situations, le moyen de paiement n’était pas sécurisé et enfin, 9 % des acheteurs remettent en cause le tarif une fois sur place. De quoi refroidir de nombreux vendeurs...

"Si Jusqu’à présent, aucun site de revente entre particuliers n’avait mis en place un système permettant de sécuriser les transactions, Bazam rompt avec les traditions et lance BazamPay, le premier service qui va permettre aux acheteurs de payer leurs biens en ligne lorsqu’ils voudront le réserver ", indique Nicolas Vilmart, le fondateur de l’applica8on Bazam. Ce paiement sera alors conservé par Bazam dans un premier temps jusqu’à ce que l’acheteur confirme la transaction. Cette solution de paiement, développée avec Mangopay de Leetchi, constitue une avancée de taille qui pourrait permettre d’inciter les plus frileux à entrer dans l’ère de l’économie circulaire.

*Enquête menée par Harris Interactive pour Bazam en mars 2017, auprès d’un échantillon de 1020 personnes, âgée de 15 ans et +, représentatives de la population Française.

lundi 29 mai 2017
0 1 2 3 4 5
Nouveau commentaire :
SQ 250-300
Les rubriques