Accueil > ÉVÈNEMENTS & MEDIA
Version imprimable Facebook Twitter

Courses de drones sur les Champs-Elysées

Paris accueille ce dimanche 4 septembre son 1er festival de drones sur les Champs-Élysées. Deux espaces parisiens seront désormais ouverts à la pratique de loisir des drones : l’hippodrome de Longchamp et le Parc de la Villette.

Opération séduction de la ville de Paris qui a bien compris que le secteur des drones civils en France compte 2 600 PME y travaillant aujourd’hui et emploie plus de 5 000 personnes. La filière professionnelle du drone représente environ 60M€ de chiffre d'affaires en 2015 (hors chiffre d’affaires des ventes de drones de loisir). Dans ce domaine, 300 000 drones ont été vendus en France en 2015, contre 100 000 en 2014. 

La Ville de Paris a décidé de valoriser une pratique responsable, sécurisée et respectueuse de la réglementation en prenant l’initiative, en étroite collaboration avec la Préfecture de Police et la Direction Générale de l’Aviation Civile, de soutenir l’organisation sur les Champs-Élysées du Paris Drone Festival, co-organisé par le Comité Champs-Élysées et l’agence Ubi Bene, et qui a eu lieu dimanche 4 septembre. L'organisation de la course a été confié par l’organisation de l’évènement à l’association ERSA qui a sélectionné 8 pilotes pour l'occasion, 4 français et 4 étrangers.

Cette première édition était axée sur la pédagogie et le rappel du cadre réglementaire applicable aux activités professionnelles et de loisirs des drones. Elle a permis de sensibiliser le grand public aux usages responsables des drones. Enfants, parents, professionnels du secteur, autorités publiques, associations, startups : tous étaient réunis autour de cette pratique en pleine expansion. Tout au long de l’après-midi, SNCF – partenaire principal du festival – la Préfecture de Police, le Groupe La Poste, DPDgroup, Yuneec, la Fédération Française d’Aéromodélisme (FFAM), la Fédération professionnelle du drone civil (FPDC), Cinemizer, VOGO Sport, ont réalisé des démonstrations d’usage de drones et présenté leurs innovations sur leurs stands d’exposition. Des ateliers gratuits pour les enfants, animés par des startups et des associations, ont également démontré que, derrière l’usage récréatif des drones, pouvaient se développer toutes sortes d’initiations à la programmation informatique et à la fabrication d’objets volants.

dimanche 4 septembre 2016
0 1 2 3 4 5
Nouveau commentaire :
SQ 250-300
Les rubriques