Accueil > DECALÉ
Version imprimable Facebook Twitter

Quand LG espionne les utilisateurs de ses Smart TV

LG vient d'être pris en flagrant délit d'espionnite aiguë et l'affaire a faire le tour du Web en quelques heures seulement. Les Smart TV du fabricant sud-coréen enverraient des informations sur les habitudes télévisuelles de leurs utilisateurs, et ce, sans leur accord. 

Alors que les débats sur la confidentialité de nos agissements avec nos terminaux connectés et la sécurité de nos données personnelles en ligne battent leur plein, un consultant britannique vient de découvrir que son téléviseur LG récoltait des informations sur les chaînes de télévision regardées et sur les périphériques (et leurs contenus) qui lui étaient rattachés (un disque dur externe par exemple).

Tout cela part certainement d'une bonne intention : celle de proposer à l'utilisateur des suggestions télévisuelles et des applications Smart TV en rapport avec ses goûts et ses habitudes. Là où ça coince, c'est quand le téléviseur continue à glaner ces informations et à les envoyer vers les serveurs du fabricant, y compris lorsque la permission lui a été refusée et la fonction désactivée. Et bien entendu, sur tous les téléviseurs LG, cette fonction est activée par défaut. 

Cette affaire LG fait suite à une enquête menée en août par la DPA (Dutch Data Protection, l'autorité de surveillance hollandaise, à propos de TP Vision et des Smart TV Philips. La DPA a, en effet, conclu que le fabricant ne donnait pas aux utilisateurs de ses téléviseurs des informations suffisantes sur la manière dont étaient traitées leurs données personnelles sur ses Smart TV. TP Vision a depuis fait les modifications nécessaires. 

LG, de son côté, a immédiatement annoncé l'arrivée imminente d'un nouveau firmware pour ses téléviseurs. Celui-ci devrait permettre de corriger ce problème. Reste que l'ICO (Information Commissoner's Office) a ouvert une enquête en Grande-Bretagne afin de faire toute la lumière sur cette "brèche" dans la confidentialité et la sécurité des données personnelles. Le fabricant a également précisé qu'il était vrai que certaines informations étaient collectées, comme la chaîne TV regardée, la mode de réception et la plateforme utilisée, mais qu'en aucun cas il ne s'agissait de données personnelles. Tout est relatif. 

En attendant la validation de son nouveau firmware, le marque se fait toute petite et espère que cette mise à jour évitera désormais toute confusion. 

dimanche 24 novembre 2013
0 1 2 3 4 5
Nouveau commentaire :
SQ 250-300
Les rubriques