Accueil > C DANS L'AIR...
Version imprimable Facebook Twitter

Livre numérique : encore du chemin à parcourir

Le livre numérique n’est pas encore très prisé, que ce soit via le téléchargement ou la consultation de contenus en ligne. 14% des lecteurs de livres seulement y ont recours et 82% de ces lecteurs consomment moins de 10 fichiers en trois mois. Principal problème : la plupart des consommateurs de livres numériques ne paient pas, et ceux qui paient ne dépensent que 4 euros par mois en moyenne. Pour ce qui est des vidéos dématérialisées, on note que ce ne sont pas les mêmes types de contenus qui sont visionnés en streaming et en téléchargement. Dans le domaine de la musique en ligne, la catégorie des sites légaux et celle des sites ou applications de téléchargement peer-to-peer, illégaux, sont utilisées par 43% des consommateurs chacune. Notons, enfin, que les sites web 2.0 sont principalement consultés sur ordinateur, et les réseaux sociaux en grande partie pour entretenir ses relations.

Le livre numérique ne s’est pas encore développé à grande échelle, indique l’étude barométrique trimestrielle Référence E-Content (REC) menée par l’institut GfK en association avec L’Agence France-Presse. A noter, tout d’abord, que les Français ne lisent pas énormément : de 2h15 à 2h30 par semaine seulement, en moyenne, tous supports confondus. Et, parmi la population des lecteurs de livres, la lecture de livres numériques est encore relativement peu répandue : 14% des lecteurs de livres seulement consomment des livres numériques, et 20% prévoient de le faire prochainement. En outre, même la catégorie des lecteurs de livres numériques passe plus de temps à lire ces contenus sur support papier. En quantité également, le score du livre numérique est faible puisque 82% des consommateurs de livres numériques ont téléchargé ou consulté moins de 10 fichiers au cours des trois derniers mois. A noter, surtout, que le livre numérique n’est pour le moment pas un business très juteux puisque 74% des consommateurs concernés recourent à du contenu gratuit, légal ou illégal, et que les consommateurs qui paient dépensent en moyenne 12 euros sur trois mois, soit 4 euros par mois seulement. La littérature arrive en tête des contenus les plus lus, avec 68% d’adeptes, et les œuvres contemporaines priment sur celles des auteurs anciens. Les sites les plus utilisés par ces consommateurs sont les sites de librairies en ligne de type Amazon ou Fnac. Quant au support de lecture, l’ordinateur constitue pour le moment l’écran principal, rassemblant 56% des consommateurs.


L’étude barométrique trimestrielle Référence E-Content (REC), menée par l’Institut GfK en association avec L’Agence France-Presse, a été réalisée au premier trimestre 2011 via l’interview en ligne de 1000 personnes âgées de 15 à 65 ans résidant dans toute la France, avec des quotas représentatifs de la population française des internautes en fonction de l’âge de l’interviewé, du sexe, du CSP du chef de famille et de la région.


En majorité la littérature contemporaine consultée sur ordinateur via un site de librairie en ligne
Quant au type de livres téléchargés ou consultés, il s’agit majoritairement de littérature, 68% des consommateurs de livres numériques en ayant lu par ce biais au cours des trois derniers mois. La catégorie littérature inclut les romans de science-fiction (28%), les romans policiers (28%), les romans classiques (24%), les romans contemporains (19%) et les romans sentimentaux (13%). Sont également beaucoup lus sous forme numérique les livres pratiques (cuisine, jardinage, décoration, recherche d'emploi…), par 34% des consommateurs de livres numériques, les guides touristiques / restaurant / voyages (21%) et les ouvrages de sciences humaines (psychologie, philosophie, religion...) (19%).

 

Base : téléchargent/consultent du
contenu livre numérique
IC : + de 5 points (base faible)


Parmi ceux qui téléchargent/consultent des livres numériques et lisent de la littérature, des BD ou des livres pour enfants, 59% ont lu des livres d’auteurs contemporains, c’est-à-dire écrits il y a moins de 70 ans, et 41% des livres d’auteurs anciens, écrits il y a plus de 70 ans au cours des trois derniers mois.

Cette population de « consommateurs » de livres numériques consulte en moyenne 1,92 types de sites différents. Les sites de librairies en ligne (de type Amazon, Fnac, Relay, librairie Dialogues...) sont les plus consultés, par 39% des adeptes de livres numériques. Suivent les applications téléchargées sur le téléphone portable ou la tablette (de type Stanza, Petit Futé…) avec 34%, les sites web d'éditeurs (ex : Harlequin, Eyrolles, l’Harmattan, le Petit Futé...) ou d'auteur avec 30%, les sites web pirates ou illégaux (ex : Torrent, Emule, Rapidshare, MegaUpload...) avec 29%, les sites web de lecture en streaming (ex : Izneo...) avec 28% et, enfin, les sites web de bibliothèques (ex : Gallica-BNF, Projet Gutenberg, Google Livres, Feedbooks...) avec 25%. 8% des consommateurs de contenus numériques utilisent d’autres types de sites.

Pour ce qui est du type d’écran utilisé pour lire ces livres numériques, le nombre moyen d’écrans utilisés est de 1,88 et l’ordinateur (fixe, portable ou mini-pc) est l’écran principal pour 56% des personnes interrogées tandis que le téléphone portable constitue l’écran principal pour 19% des lecteurs, contre 15% pour les tablettes, 7% pour les ebooks et 3% pour les consoles de jeu portables.


Mais le livre numérique rapporte peu
Pour ce qui est du livre, supports papier et numérique confondus, le temps de lecture moyen par semaine est de 2h15 à 2h30. 22% des sondés lisent entre 1h et 3h par semaine. 14% des lecteurs de livres seulement ont téléchargé des livres numériques et/ou consulté des livres via des applications au cours des trois derniers mois. 10% ont téléchargé des livres numériques et 11% ont consulté des livres via des applications pour téléphones portables ou tablettes.



Parmi ceux qui téléchargent des livres numériques ou consultent des livres via des applications, 7% lisent uniquement des contenus de livres numériques. Que l’on s’intéresse à l’ensemble de ceux qui téléchargent ces contenus, de ceux qui les consultent ou de ceux qui font l’un et/ou l’autre, le temps passé à lire des supports papier est toujours supérieur à celui consacré aux supports numériques, quoique pas de beaucoup (54% contre 46% ou 52% contre 48%).

Toutefois, près de 20% des sondés prévoient de télécharger ou de consulter des contenus de livres numériques (téléchargement de livres numériques ou consultation de livres via des applications pour téléphones portables ou tablettes) dans les trois prochains mois.

A noter que la population concernée par le téléchargement et/ou la consultation de livres numériques ne pratique pas ces activités à forte dose : 82% de cette population a en effet téléchargé ou consulté moins de 10 fichiers au cours des 3 derniers mois : moins de 5 fichiers pour 60% et de 5 à 9 pour 22%.



Si l’on se penche sur les sommes déboursées par les consommateurs de contenus de livres numériques, on s’aperçoit que les contenus gratuits sont majoritaires, 74% de ces consommateurs utilisant majoritairement ce type de contenu, contenus légaux et illégaux confondus. 34% ne consomment que des contenus gratuits, et 2% que des contenus payants. Pour ceux qui consomment des contenus payants, le budget moyen dépensé au cours des trois deniers mois est de 12 euros.

Au cours des 3 derniers mois, avez-vous téléchargé / consulté plus de livres numériques gratuits (légaux ou
illégaux) ou plus de livres numériques payants ?



Les vidéos et sites web 2.0 consultés sur ordinateur, le légal et l’illégal à égalité pour la musique
L’étude barométrique REC de GfK-AFP se penche également sur la consommation de vidéos dématérialisées. Pour ce type de contenu, les écrans utilisés sont, en premier, la télévision (écran principal pour 38% des consommateurs de vidéos en ligne), puis l’ordinateur fixe (27%) et l’ordinateur portable ou mini-PC (27% également). Les vidéos en streaming sont majoritairement utilisées pour regarder des émissions de fiction (séries TV pour 52% et films pour 44%). Les vidéos téléchargées sont, quant à elles, principalement utilisées pour visionner des films (64%) puis des séries TV (44%).



Pour ce qui est de la musique, il est intéressant de constater que les sites les plus consultés sont, à égalité, les sites légaux des magasins en ligne de type iTunes, Virginmega.fr, Amazon.fr, Fnac.com, Qobuz… et les sites ou applications de téléchargement peer-to-peer, illégaux, de type Emule ou Torrents, chaque catégorie étant utilisée par 43% des consommateurs de musique téléchargée.



Quant aux sites de web 2.0 (réseaux sociaux, sites de partage de contenu, blogs ou forums), ils sont consultés sur ordinateur fixe (écran principal pour 50% des adeptes de ces sites), puis sur ordinateur portable ou mini-pc (36%). Seuls 8% les consultent principalement sur téléphone mobile. L’entretien des relations avec les contacts reste l’activité majeure des utilisateurs de réseaux sociaux. 

mardi 3 mai 2011
0 1 2 3 4 5
Nouveau commentaire :
Les rubriques