Accueil > CHIFFRES
Version imprimable Facebook Twitter

Noël 2010 : 6,2 milliards d’euros dépensés en ligne selon la Fevad

Comme la Fevad et Médiamétrie le prévoyaient avant les fêtes, 2 internautes sur 3 ont fait des courses de Noël via le web, dépensant au total 6,2 milliards d’euros en ligne, ce qui correspond à une croissance de ces ventes de 24% par rapport à 2009 et dépasse légèrement les attentes du marché, indique la Fevad. La fédération du e-commerce et de la VAD dresse en effet un bilan des achats en ligne sur la période des fêtes de fin d’année 2010, à la fois basé sur la huitième édition du baromètre Fevad/Directpanel dédié aux achats de Noël et sur son enquête trimestrielle relative aux ventes en ligne. Le bilan de la Fevad précise aussi que plus de 9 acheteurs sur 10 sont satisfaits de leurs courses de Noël réalisées sur Internet. Côté produits, ce sont les biens culturels qui l’ont une fois de plus emporté, suivis par les jouets et la mode. Le high-tech, néanmoins, s’en tire très honorablement. Enfin, la fédération constate que certains comportements, tels que l’achat de cadeaux d’occasion sur le web, la revente des cadeaux et le recours à la livraison en points-relais, concernent une part non négligeable de la population internaute.


Le baromètre Fevad/Directpanel dédié aux achats de Noël en ligne 2010 est basé sur une étude menée début janvier auprès d’un échantillon représentatif des internautes de 18-65 ans. L’enquête trimestrielle de la Fevad concernant les ventes en ligne a quant à elle été réalisée sur plus de 70 000 sites ; les résultats définitifs en seront annoncés le 24 janvier prochain lors de la présentation du bilan e-commerce 2010, en présence du Ministre de l’Economie numérique Eric Besson.


Des achats en ligne qui concernent 2 internautes sur 3… mais lesquels et depuis quels supports ?
Comme l’avaient prévu la Fevad et Médiamétrie
, 2 internautes sur 3 se sont servi de la toile pour faire leurs courses de Noël, achetant au moins un de leurs cadeaux par ce biais. 80% des cyber-acheteurs disent d’ailleurs avoir commandé au moins la moitié de leurs cadeaux sur Internet.

Les internautes sont en outre nombreux à avoir utilisé le web d’une manière ou d’une autre dans le cadre des cadeaux de fin d’année, 3 internautes sur 4 s’étant appuyés sur la toile pour faire leurs achats OU trouver des idées de présents.

Mais quel type de population est concerné par les achats de Noël en ligne ? 81% des femmes, 86% des 15-24 ans, 80% des plus de 50 ans et 81% des CSP+ y ont recouru.

Côté support de l’achat en ligne, sans surprise, l’ordinateur se trouve largement en tête, mais les autres supports ont aussi leur part du gâteau, avec 16% pour le téléphone portable et 6% pour la tablette tactile, les hommes et les 15-24 ans étant les principaux utilisateurs de ces supports mobiles pour les courses de Noël sur Internet.


6,2 milliards d’euros dépensés en ligne, un chiffre qui dépasse les attentes du marché selon la Fevad
La fédération indique que, d’après son enquête, les ventes en ligne de Noël sur novembre-décembre ont augmenté de 24%, passant de 5 milliards d’euros selon elle (Kelkoo évoquait en décembre 4,8 milliards d’euros dépensés en ligne en 2009) à 6,2 milliards d’euros. Selon la Fevad, cette croissance est supérieure aux attentes du marché, qui misait d’après la fédération sur une croissance de 22% (Kelkoo prévoyait quant à lui 6,3 milliards d’euros de ventes en ligne).

Ce chiffre de 6,2 milliards d’euros, encourageant pour les ventes en ligne, s’accompagne qui plus est d’un haut niveau de satisfaction, qui peut paraître surprenant si l’on prend en compte les conditions climatiques difficiles de cette fin d’année, qui ont pu affecter les livraisons. A la question « Quel est votre niveau de satisfaction globale concernant vos achats en ligne de CADEAUX de fin d'année (la facilité de commande, les offres promotionnelles, le suivi de commande, la livraison, la conformité produits/attentes, le service client...) ? », 96,4% des acheteurs sur Internet, soit environ 9 acheteurs sur 10, se sont déclarés satisfaits ou très satisfaits, un chiffre légèrement plus élevé qu’en 2009 (95,2%). Logiquement, 99% des cyber-acheteurs sont disposés à renouveler l’expérience en 2011.


Les produits culturels en tête de file, suivis des jeux/jouets et des vêtements/chaussures… mais le high-tech n’est pas si loin derrière
Au palmarès des cadeaux les plus prisés par les internautes (sachant que les cyber-acheteurs ont en moyenne offert près de 4 cadeaux achetés sur le web chacun, contre 3,3 l’an passé), les CD/DVD et les livres, 28% des internautes en ayant acheté. Les catégories qui suivent ont bien progressé, les jeux/jouets passant de 20% à 26% et les vêtements/chaussures de 14% à 22%.

Côté informatique et électronique grand public, de bonnes nouvelles : ces deux catégories ont convaincu davantage d’internautes, passant de 10% à 15% (à présent à égalité avec les bijoux/accessoires de mode, achetés par 8,5% des internautes en 2009) pour les produits informatiques de type ordinateur, imprimante, périphériques… et de 8% à 13,5% pour les produits Hi-Fi de type lecteur mp3, lecteur CD, téléchargement de musique… Les cadeaux purement numériques ont aussi été prisés, 7% des acheteurs, et 14% pour la population des 25-34 ans, ayant commandé des bons pour offrir ou cartes cadeaux électroniques.


Achat d’occasion, revente des cadeaux, livraison en points-relais : des comportements qui se développent
Selon la Fevad, 14% des cyber-acheteurs affirment avoir acheté au moins un des cadeaux qu’ils ont offerts d’occasion sur le web. 12% ont quant à eux opté pour la revente de leurs propres présents : alors que 5% étaient passés à l’acte début janvier, 7% prévoyaient de le faire. Leurs motivations ? Le cadeau ne leur plaît pas pour 46% d’entre eux, 32% l’ont déjà et 32% également souhaitent « gagner un peu d’argent ».

Côté livraison, la plupart des cyber-acheteurs (87%) ont choisi la livraison à domicile ou au bureau. Toutefois, la livraison en points-relais a progressé par rapport à 2009, étant cette année choisie par 36% des cyber-acheteurs, contre 23% l’an passé. Le retrait en magasin ou en entrepôt, quant à lui, reste marginal, concernant 4% des acheteurs. Enfin, notons que le mode de livraison « express » (en 24 heures ou moins), mis en avant par les e-marchands, a été utilisé par 19% des acheteurs. 

vendredi 21 janvier 2011
0 1 2 3 4 5
Nouveau commentaire :
Les rubriques